Coups de coeur

Amis lecteurs,

Si vous avez particulièrement aimé un livre emprunté à la bibliothèque et que vous souhaitez le recommander aux autres adhérents, n’hésitez pas à nous envoyer un résumé pour nous donner envie de le lire ! Partagez vos impressions, ou consultez cette page si vous cherchez un conseil de lecture.


        Catégorie : roman autobiographique

En 2011, Delphine de Vigan a connu un succès mérité avec le roman Rien ne s’oppose à la nuit, récit bouleversant et captivant de la vie de sa mère bipolaire.

Nous retrouvons Delphine dans D’après une histoire vraie, qui commence au moment où, vidée par l’écriture de son roman précédent et grisée par son succès, la narratrice est devenue incapable d’écrire la moindre ligne et cherche avec angoisse un nouveau sujet de roman. Sa rencontre avec une femme, L., dans une soirée va très vite bouleverser son existence, et pas dans le meilleur sens puisque Delphine nous indique dès le début et à de multiples reprises que tout va se terminer par un drame. L. envahit rapidement la vie de la narratrice impuissante, et même assez consentante pendant des mois. Mais progressivement le doute s’insinue dans son esprit, en même temps que dans celui du lecteur, qui comprend peu à peu que la narratrice est en train de le manipuler. Elle a beau multiplier les effets de réel, insister sur les dates, sur le fait que ses souvenirs sont parfois flous, faire des retours sur son agenda de l’époque, le lecteur finit par se demander si L. n’est pas trop belle pour être vraie.

Ce qui a commencé comme un récit autobiographique prend finalement la tournure d’un thriller haletant. Explorant le statut de la fiction, jouant à fond avec le procédé du livre en train de s’écrire, explorant le thème du double narcissique, Delphine de Vigan nous offre un récit machiavélique brillamment maîtrisé qui prend possession de nous jusqu’à la dernière page.

Il n’est pas indispensable d’avoir lu Rien ne s’oppose à la nuit pour lire D’après une histoire vraie, mais chacun mérite le détour et laisse une trace durable dans notre esprit.

CB

 


BB Rosnay BB DumaurierCatégorie : biographie

Manderley for ever, c’est le titre que Tatiana de Rosnay a choisi pour la biographie de Daphné du Maurier. Elle nous fait découvrir la vie de cette femme très libérée pour son époque mais qui assuma cependant totalement son rôle d’épouse de militaire et de mère de famille. Elle a aussi mené de front une carrière d’auteur à succès.

Cet ouvrage passionnant nous permet de mieux comprendre d’où est venue cette admiration de Tatiana de Rosnay pour Daphné du Maurier. Elle est tombée amoureuse de cet écrivain à l’âge de 12 ans.

Daphné a été séduite par un vieux manoir mystérieux en Cornouailles dont elle a fait l’acquisition par la suite . Cette maison lui a inspiré un de ses romans, Rebecca, paru en 1938 dont Hitchcoock réalisa un film en 1940.

Rebecca, classé 6ème dans la liste des meilleurs romans policiers de tous les temps, est réédité dans une nouvelle traduction.

Il faut relire ce roman après avoir lu la biographie de Tatiana de Rosnay pour en apprécier toute l’originalité.

FF


 

BB Rule2   BB Rule1  Catégorie : Thriller

Malgré des titres leur donnant de faux airs de romans à l’eau de rose, les romans d’Ann Rule sont de véritables thrillers. Chacun d’entre eux est le récit d’une histoire vraie qui s’ouvre sur un meurtre ou une disparition et se clôt sur la fin du procès du meurtrier. L’auteur a interrogé les témoins, l’entourage, et les enquêteurs pour reconstituer non seulement les meurtres mais toute leur genèse. On revient sur la vie des acteurs du drame pour essayer de comprendre comment on devient un psychopathe / manipulateur / pervers narcissique (selon l’histoire) capable d’actes immondes envers ses proches.

C’est non seulement l’aspect psychologique qui nous fascine mais aussi toutes les étapes de l’enquête policière et du procès, décrites avec clarté et minutie. L’intérêt vient aussi du fait que nous ne sommes pas dans une série policière mais dans la réalité, ce qui rend les drames encore plus poignants.

Les amateurs de romans policiers devraient apprécier le suspense et l’authenticité de ces récits.

CB


BB Okuda   Catégorie : roman

Les méthodes peu orthodoxes d’un psychologue japonais déconcertent quelque peu ses patients.

Un petit livre désopilant qui change notre vision de la société japonaise.

CB 


BB Watson Catégorie : thriller psychologique 

Chaque matin, Christine se réveille sans le moindre souvenir de la veille. Comment redécouvrir sa vie chaque jour après avoir tout oublié à son réveil, vivre sans souvenirs qui construisent son identité et lui permettent d’avoir des relations avec les autres ? Christine se bat pour comprendre sa situation et trouver des moyens d’évoluer. Ce jour sans fin nous fait entrer au plus profond de son être au moyen du journal qu’elle rédige et relit chaque jour. Nous vivons ses doutes, ses angoisses et ses moments de soulagement. On pourrait craindre de multiples répétitions, la reprise en boucle fastidieuse des mêmes faits chaque matin, mais ce n’est pas le cas.

L’auteur analyse admirablement le vécu de l’amnésique et nous rend particulièrement proche de cette femme en détresse. L’empathie est totale. Il n’y aura pas de madeleine trempée dans du thé (« J’ai repoussé le biscuit que le Dr Nash m’avait donné sans que je lui aie demandé. »), mais un long processus de réinitialisation, le cerveau fonctionnant comme un ordinateur, par lequel l’héroïne finira par reprendre possession de son passé–juste à temps. Car des dangers la menacent, et plus elle avance dans la découverte de son passé, plus elle prend conscience des manipulations dont elle est victime.

Le problème de ce roman est qu’on ne peut plus le lâcher une fois commencé car le suspense va crescendo. Cette histoire repose sur des fondations peu crédibles (curieuse sorte d’amnésie, entourage bien peu curieux) mais l’histoire est rondement menée et le dénouement est totalement imprévisible.

CB


BB Kasischke Genre : Roman

C’est le matin de Noël dans une famille américaine moyenne. Holly s’est réveillée avec une sensation de malaise et une phrase qui la hante : « quelque chose les avait suivis depuis la Russie jusque chez eux ». L’angoisse de Holly ne la lâchera pas de la journée. Elle va passer plusieurs heures à la maison en compagnie de sa fille adolescente en attendant le retour de son mari, parti chercher ses parents à l’aéroport, et l’arrivée des invités.

Laura Kasischke nous plonge dans une ambiance oppressante. Elle nous enferme dans cette maison en compagnie de Holly et Tatiana et nous glace le sang avec toute cette neige qui semble arrêter le temps. Elle décrit à merveille la relation entre cette mère aimante, possessive, choyant l’enfant qu’elle a tant espéré et cette fille habituellement si tendre et avenante mais dont le comportement étrange et troublant semble l’inquiéter. Ce huis-clos étouffant et angoissant, alternant les événements de la journée de Noël et les souvenirs de Holly lors de l’adoption de sa fille, devient de plus en plus mystérieux au fil du temps. Le comportement de Tatiana soulève de multiples questionnements et cette neige drue renforce le sentiment d’enfermement des deux femmes.

L’écriture de Laura Kasischke est envoûtante et étourdissante. Un conseil : ne regardez sous aucun prétexte l’avant-dernière page sinon, vous allez passer à côté de ce livre .

CB


BB Dicker Genre : roman historique

Londres 1940. Soucieux de pallier l’anéantissement de l’armée britannique à Dunkerque, W. Churchill a une idée de génie : créer une branche noire des services secrets britanniques, le Special Operation Executive (SOE), chargée de mener des actions de sabotage et de renseignement à l’intérieur des lignes ennemies et dont les membres seraient issus des populations locales pour être insoupçonnables. Quelques mois plus tard, le jeune Paul-Emile, Pal, quitte Paris et son père qu’il aime par-dessus tout pour Londres…..

Dans ce livre, J. Dicker nous renseigne sur le SOE. Il rend hommage à ces Hommes engagés. Il nous interroge sur le pourquoi de cet engagement, nous questionne sur le bien-fondé ou non de cet engagement, sur l’indifférence, sur les forces et les faiblesses de chacun. C’est donc un livre qui parle des Hommes, de leurs pères, de l’amour sous toutes ses formes, de ses pièges, de la véritable amitié, des horreurs de la guerre, du courage, de la peur, de la trahison, de la mort…

NT


BB Kalouaz  Genre : roman 

Un jour d’automne, A. Kalouaz rend visite à sa mère, cette « étoile aux cheveux noirs ». Lors d’une conversation, elle ouvre leur livret de famille et, pour la première fois, l’écrivain voit inscrit le nom d’une sœur disparue à l’âge de 4 ans trois mois avant sa naissance. Elle s’appelait Mimouna et d’elle, la mémoire familiale n’a rien conservé. Remontant le temps, Ahmed Kalouaz va redonner vie à cette sœur oubliée. Avec la force et l’émotion de son écriture, A. Kalouaz explore le mystère le liant à Mimouna….

Lire  A l’ombre du Jasmin, c’est découvrir la très belle écriture d’Ahmed Kalouaz, sensible et fluide au fil des pages de ce petit livre aux propos riches, denses et poétiques. N’hésitez pas l’emprunter à notre bibliothèque.

NT